Vous souhaitez être informé
des nouveautés inscrivez-vous


Retour

Le voyage au jour le jour en Namibie avec un détour par le Botswana et une dernière étape au Zimbabwe aux chutes Victoria.

 

Voir les détails sur Google maps

Ce voyage est organisé par Escursia - Terres oublées. Il s'agit d'un voyage de 13 jours. Nous étions 5 accompagnés d'un guide local, Anna, d'origine italienne qui parle très bien le français. C'est le début du printemps, fin de la saison sèche et il fait très beau, les températures sont déjà hautes au-dessus de 30° voire 38° certains jours, avec quelques nuits un peu fraîches. Nous partirons de la capitale Windhoek pour visiter le Parc National d'Etosha, nous continuerons par la bande de Caprivi, nous irons 2 jours au Botswana sur le fleuve Okavango et nous terminerons notre voyage au Zimbabwe à Victoria Falls. Nous ferons le circuit en 4X4 toit ouvrant, les lodges seront très confortables et la nourriture excellente.

25 et 26 septembre (J1/2) : Paris - Windhoek

Nous décollons de Paris-Roissy le 25 septembre avec Ethiopian Airlines pour Addis-Abeba à 22h14 et nous atterrirons à 7h17 le 26 septembre avec 1h28 de retard. Nous ferons plusieurs boucles, avant d’atterrir, le temps en Ethiopie était très mauvais, pluie, vent. Nous redécollerons pour la Namibie à 10h33 avec 1h28 de retard et nous atterrirons à Windhoek à 15h08 avec 2h de retard sur l'horaire initial. Un taxi nous déposera à notre lodge "Londiningi Guest House" où notre guide Anna nous attend, l'aéroport est situé à 40km de la ville. Nous sommes à 8074 km de Paris.
En fin d'après-midi, nous irons visiter une zone humide près de Windhoek "Avis Dam Nature Reserve". Il s'agit d'une retenue d'eau où nous ferons nos premières observations avec des nouveautés comme le tadorne à tête grise (très nombreux sur l'eau), le mahali à sourcils blancs, la prinia à plastron.... et le premier touraco concolore. Au lodge de nombreux tisserins à tête rousse.

27 septembre (J3) : Windhoek - Parc National d'Etosha

Nous partirons le matin pour le Parc National d'Etosha, situé à 400 km. Les routes sont droites, d'excellente qualité et la limitation de vitesse est à 120 km/h. Nous arriverons au lodge "Toshari Lodge" vers 13h30 pour le déjeuner. Il est situé à 25 km de l'entrée du parc. Dans les jardins du lodge de nombreux oiseaux sont observés, calaos, perroquet, francolin et passereaux.... Vers 16 heures nous partirons pour le parc pour une visite de deux heures (les heures d'entrée et de sortie du parc sont très réglementées elles se font en fonction du lever et du coucher du soleil). Un peu court mais nous rencontrerons un premier troupeau d'éléphants, les premières girafes, springboks, les impalas à tête noire... les premières outardes et autruches. Au buffet du soir il y aura du gnou, de l'impala, du koudou et de l'éland.

28 septembre( J4) : Parc National d'Etosha

Aujourd'hui nous traverserons le Parc National d'Etosha, Etosha veut dire "grand espace blanc". Ce parc a une surface 22 935 km2 dont 1/3 est accessible au public, le lac asséché du Pan d’Etosha, vaste étendue blanche de sel visible de l'espace, qui mesure 130 km de long sur 50 km de large, pour une surface de 4800 km2. Pendant la saison des pluies, des bassins d’eau de pluie se forment sur certaines parties de la cuvette attirant des milliers de flamants roses.
Nous serons à l'entrée dès son ouverture et nous en sortirons cinq minutes avant l'heure officielle. Nous ferons 175 km. Il s'agit d'une longue piste très bien entretenue avec de très nombreuses transversales qui conduisent à des points d'eau plus ou moins aménagés où nous rencontrerons les différentes mammifères venant s'y désaltérer. Nous rencontrerons aujourd'hui des zèbres, oryx gazelles, gnous, éléphants, girafes, bubales, impalas et de nombreux troupeaux de springboks. Nous apercevrons deux guépards cachés derrière des arbres et en fin de journée nous aurons le bonheur de rencontrer quatre lions. Nous déjeunerons au centre du parc dans un restaurant "Halali Camp Restaurant" pris d'assaut par les choucadors à épaulettes rouges qui investissent les tables vides à la recherche de nourriture. Nous observerons les quatre espèces d'outardes, parmi les rapaces à plusieurs reprises l'autour chanteur et un couple de crécelle aux yeux blancs. En arrivant au lodge "Mushara Bush camp" deux élands du Cap traverserons la route.

29 septembre (J5) : transfert vers la bande de Caprivi

Nous partons aujourd'hui pour une longue journée de transfert de 600 km. En quittant le lodge nous faisons un premier arrêt : d'un côté de la route un aigle martial nous regarde perché sur une branche et de l'autre un raphicère broute dans le fossé. Un peu plus loin nous rencontrons sur un fil électrique un rollier à longs brins. La première partie du transfert se fait sur pistes (250 km), elles sont bien entretenues sans bosse. En retrouvant l'asphalte nous prenons la direction de Rundu. Nous atteindrons cette ville vers 13h15 et nous déjeunerons dans un restaurant, Kaisosi River Lodge, proche de la ville, au bord du fleuve Okavango, de l'autre côté c'est l'Angola. Il nous reste 200 km et nous arriverons à notre prochain hébergement "Divava Okavango Lodge" vers 18h situé sur le fleuve Okavango. Les chambres sont en bordure du fleuve et nous verrons notre premier coucher de soleil sur ce fleuve.

30 septembre (J6) : Parc de Buffalo

Nous irons ce matin visiter le Parc national de Buffalo situé de l'autre côté du fleuve Okavango. Dès notre arrivée dans ce parc de nouvelles espèces de mammifères apparaissent : Hippotragues noir, Koudous, céphalophes, impalas communs, guibs harnachés, antilopes rouannes, buffles du Cap, phacochères, les premiers vervets et toujours les troupeaux d'éléphants. Deux mangoustes rayées feront une brève apparition.
Trois espèces de francolins seront rencontrées ainsi que des pintades, et notre premier guêpier à front blanc. Sur une zone humide les habitants habituels de ces milieux : hérons, spatules, aigrettes, bec-ouvert, cigogne, dendrocygne, vanneau, jacana.... en l'air lbateleur des savanes, vautour et pygargue....
Nous rentrerons déjeuner au lodge vers 14h et l'après-midi sera libre. Au menu du dîner il y aura du springbok.

1 octobre (J7) : Botswana

Nous quittons la Namibie pour le Botswana. Nous traverserons la Réserve de Mahango qui nous amènera à la frontière. Dans ce parc nous rencontrons les premiers hippopotames et crocodiles, le cobe lechwe rouge, un aigle martial au nid. Au milieu de la savane trône un baobab. Le sol de cette savane ici et ailleurs est parsemée de milliers de crottes d'éléphant. Nous franchirons les 2 frontières sans problème après avoir rempli les fiches d'immigration. Nous serons vers midi à notre nouvel hébergement "Drotsky's Cabins" situé à 25 km de la frontière au bord du fleuve Okavango. L'après-midi 1ère sortie sur le fleuve. C'est le paradis des guêpiers nains et à front blanc, de l'anhinga, du cormoran et de l'ombrette d'Afrique, du pygargue vocifère, que nous verrons de très près, du bec-en ciseaux, des martins-pêcheurs géants et huppés, des vanneaux du Sénégal et à tête blanche...

2 octobre (J8) : Fleuve Okavango

Cette journée sera entièrement consacré au fleuve avec une sortie le matin et une l'après-midi. Le matin nous remonterons le fleuve presque jusqu'à Shakawe. Nous aurons le bonheur de rencontrer 2 individus de Chouette-pêcheuse de Pel, le jabiru d'Afrique, l'ibis hagedash, l’œdicnème vermiculé, le ganga de Burchell, le magnifique guêpier carmin... Avant de repartir l'après-midi un guib harnaché viendra se reposer sous ma chambre. Dans le parc du lodge de nombreux oiseaux sont observés : guêpier, bulbul, tisserin, gonoleck, spréo amethyste....
La sortie de l'après-midi n'apportera pas beaucoup de nouveautés hormis le coucal des papyrus, quelques hirondelles paludicoles...
Nous rencontrerons lors de ces sorties, quelques crocodiles du Nil dont certains de taille impressionnante et un varan du Nil.


3 octobre (J9) : Vers le fleuve Zambèze

Aujourd'hui nous retournons vers la Namibie, une étape de 400 km, nouveaux passages aux frontières, nous retraversons la réserve de Mahango où nous croiserons une famille de babouin. Nous ferons une halte dans un magasins de produits artisanaux essentiellement en bois, chaque article est étiqueté du nom de l'artiste et du village où il a été fabriqué. Nous arriverons vers 13h30 à notre nouveau lodge "Caprivi Mutoya Lodge" situé sur un plan d'eau connecté au fleuve Zambèze. Vers 16h nous partirons pour une sortie en bateau sur le fleuve. Notre guide installe des sièges pliants, pas très stable, sur le bateau !!! Le paysage est magnifique, de large dunes de sable blanc parsèment le lit du fleuve. Nous rencontrerons un troupeau d'hippopotames, des bec-ouverts , des limicoles comme l'échasse blanche, le vanneau à tête blanche, quelques chevaliers, et œdicnème, un râle à bec jaune, des pygargues, des anhingas, et de nombreux cormorans. Mais le clou de la sortie est la rencontre avec une colonie de guêpiers carmins, 5 à 600 individus, qui ont la particularité ici de creuser leurs nids sur un terrain plat. Le spectacle est impressionnant, car la colonie s'envole régulièrement. C'est la fin de journée, il commence à faire sombre et nous verrons le coucher de soleil sur le fleuve.

4 octobre (J10) : fleuve Zambèze

Aujourd'hui nouvelle sortie le matin sur le fleuve, nous verrons la même chose que la veille, mais on ne s'en lasse pas. Les bec-en-ciseaux et les cormorans africains sont très nombreux ainsi que les dendrocygnes. Quelques nouveautés, un groupe de guifettes moustacs, de rare mouettes à tête grise, un héron strié, un blongios de Sturm, un martin-pêcheur huppé et un groupe d'hippopotames.
Au début d'après-midi autour du lodge nous cotoyons quelques pintades en vadrouille. Des vervets ont pris possession de l'arbre situé au dessus de ma chambre accompagnés du superbe touraco de Schalow et du colombar à front nu, tous friands des petits fruits que donne cet arbre.
En fin de journée nous partirons voir une 2ème colonie de guêpiers carmins, cette fois-ci en voiture, ils sont plus nombreux peut-être 1000, il y a plus de lumière et leur magnifique couleur brille au soleil. En rentrant nous ferons un détour vers un baobab de 600 ans. C'est notre dernière journée en Namibie, et nous finirons la soirée autour d'un feu sur la terrasse du lodge.'

5 octobre (J11) : Victoria Falls

Jour de transfert pour le Zimbabwe : pour y arriver nous devons passer par le Botswana, nous allons franchir en peu de temps 4 frontières. La sortie de Namibie se fait sans problème, l'arrivée au Boiswana est plus longue, on nous oblige de passer dans un pédiluve, on fait la queue, il y a de nombreux camions mais devant le poste il y a un superbe baobab au tronc creux avec quelques nids d"alectos à bec rouge. Après la frontière nous découvrirons des bucorves du sud. Nous avons rendez-vous à l'aéroport de Kasane, c'est là que nous quittons Anna, un taxi nous amène à la frontière non loin de là. Du côté Botswana c'est vite fait mais du côté Zimbabwe c'est autre chose, déjà on change de taxi, puis on fait la queue, il y a beaucoup de monde, ici il faut un visa, il coute 30$US. Leur astuce pour diminuer la longueur de la queue : l'un d'entre nous attendra avec tous les passeports, nous y resterons au moins une 1/2h. Direction Victoria Falls à 70km, nous serons au lodge "Nguni Lodge" vers 13h30. Après le déjeuner un taxi nous amène aux chutes nous y seront vers 15h30, çà coute 50$US pour les touristes internationaux et pour une seule entrée. On fera la visite au pas de course, le parc fermant à 18h. Classée parmi les plus belles chutes du monde, elles m'ont un peu déçues, j'ai fait la comparaison avec les chutes d'Iguaçu au Brésil que je trouve plus majestueuses et où l'immersion est totale. C'est la période de bas débit d'eau. La configuration du terrain, une faille profonde, fait que sur la plus grande partie du parcours là où il y a le plus d'eau on ne voit que le haut des chutes, c'est un peu frustrant et là où on voit toute la hauteur il y a peu d'eau. Peut-être qu'une période avec plus d'eau m'aurait plus impressionnée mais les embruns auraient été tels que l'on n'aurait peut-être pas vu grand chose, sans parler de se faire tremper. Je suis quand même heureuse de les avoir visitées. Il y a un autre circuit à voir du côté de la Zambie. Nous avons cherché les oiseaux, la récolte est très pauvre, un bulbul et 2 rufipiennes morio pour moi et un superbe calao trompette pour Evelyne. Je passerai la plus mauvaise nuit de mon séjour enfermée dans la moustiquaire avec un moustique et sans produit anti-moustique dans la chambre.

6 et 7 octobre (J12/13) : retour vers Paris

Dernier jour en Afrique. Nous serons deux du groupe à faire le survol des chutes en hélicoptère. On vient nous chercher au lodge et nous passons prendre un couple d'allemand à leur hôtel. Nous décollerons tous les quatre vers 8h30 pour un vol de 22 min. Ce survol permet de bien voir la géographie du lieu, faite de failles successives et me fait comprendre les impressions de la veille. On voit très bien le fleuve Zambèze se précipiter dans la faille. Nous serons de retour au lodge vers 9h30.
Un taxi viendra nous chercher à 10h30 pour nous conduire à l'aéroport. Nous montrons dans un avion qui arrive d'Addis-Abeba et dont la destination est de retourner à Addis-Abeba en passant par Gaborone, capitale du Botswana. Nous décollerons à 13h10 pour Gaborone, où nous atterrirons à 14h25, 1h10 d'attente dans l'avion sur le tarmac et nous redécollons à 15h40 pour Addis-Abeba où nous arriverons à 21H30. Notre vol de Paris décollera à 1h avec une 1/2h de retard, nous atterrirons à Paris, à 7h10 avec 55 min de retard. La sortie de l'avion sera laborieuse car il y a un contrôle des douanes, et nous y passons tous. Le contrôle au frontière est très long également, donc le tapis bagages quand nous y arrivons, est complètement saturé, l'avantage cette fois pas d'attente. Mon avion pour Nantes décolle à 12h45, je serai chez moi à 16H (temps total du voyage départ hotel-maison 29h30).

Au total j'ai aimé ce voyage, petit groupe cohérent sans tension, des lodges confortables, une guide sympathique mais qui manque de compétences sur le plan ornithologique. J'ai regretté que le voyage se fasse dans le sens Namibie-Zimbabwe car en se dirigeant toujours vers l'est ou le nord nous avons eu le soleil dans la figure, 80% du temps.
En 13 jours nous aurons eu 11 passages de frontière, deux pages et demie de mon passeport ont été utilisées .

 

 

Les photos de ce site ne sont pas libres de droits et sont protégées par les lois internationales sur le copyright. Elles sont la propriété exclusive de l'auteur et ne peuvent être utilisées sans son autorisation.
© Copyright 2009-2024 Marielle Lechaux. Tous droits réservés.